Un BRM 400 en plus

Le 27 juillet 2019 Audax Lavallois

N’ayant pas effectué de très grandes distances depuis le brevet de 600km les 16 et 17 juin derniers, j’avais décidé de participer à ce brevet supplémentaire afin de peaufiner ma préparation. Brevet organisé 3 semaines avant le départ du PBP, juste le bon moment pour le faire.

37 seulement au départ de ce brevet organisé par l’audax Lavallois. Départ 6 heures du matin sous un temps quelque peu maussade avec une bonne averse dès les premiers kilomètres (qui sera la seule d’ailleurs). Départ plus que laborieux en ce qui me concerne, obligé de lever le pied au bout de 3 kilomètres, ayant trop de mal à suivre le rythme imposé.

Je me retrouve seul, mais bientôt, de loin en loin, d’autres concurents décrochent. Au Bourgneuf je rattrape Hervé de Fougères et Philippe de Laval, en compagnie desquels je passerais la totalité de ce brevet. Jusqu’à Vitré, premier pointage, je me contente de rester dans leurs roues, bien content de ne pas être seul pour la longue journée qui nous attend.

Pointage à Vitré, Philippe attend le reste de son groupe (une quinzaine, qui ont décidé de le faire cool) . Ce sera d’ailleurs la même chose après chaque pointage, nous nous retrouvons tous les trois, Hervé, Philippe et moi, le reste du groupe ne pouvant suivre notre rythme, ce qui nous laisse l’avantage de poses plus longues, le temps qu’ils arrivent.

Arrêt contrôle à Dingé . Nous arrivons en éclaireurs à cinq. Le reste du groupe est derrière, ce qui nous laisse le temps d’aller tranquillement à la boulangerie et ensuite prendre le temps d’un bon café au bar du pays.

Arrivés les premiers, nous repartons les derniers, réintégrant le groupe quelques kilomètres plus loin. C’est reparti sur des routes que nous connaissons par cœur (Tinténiac, Bécherel Médréac Saint-Meen-le-Grand, parcours du prochain PBP. Il est midi, arrêt à Saint-Meen, km 135 ou, comme tous les samedi , le marché bat son plein. Dans ce contexte, pas de mal à trouver de quoi se nourrir. C’est donc pieds à terre pour tout le monde. Galettes saucisses pour les uns, sandwichs pour les autres.

Après ce bon arrêt et avoir remplis nos bidons nous quittons le parcours du PBP pour plonger plein sud, vers le Morbihan, sur un parcours un peu plus bosselé. Mauron,Guilliers, Josselin, Plumelec km 192, lieu de notre 3è contrôle de la journée.

Après Plumelec, nous traversons les Landes de Lanvaux du coté de Trédion, Elven Puis la longue ligne droite nous emmenant à Questembert, sur laquelle je suis obligé de m’employer pour rejoindre Hervé et Philippe , là bas devant , tous les deux roulant bon train.

Belle route rectiligne direction Arzal et son barrage encombré de voitures, beaucoup de circulation dans la région. C’est vrais que nous nous rapprochons de la côte, Pénestin n’étant qu’à quelques kilomètres. En ce qui nous concerne , il nous faut prendre la direction de Férel, (km250) ou nous avons là un pointage. le temps est orageux et nous essuyons même quelques gouttes pendant cet arrêt à Férel. Férel que je connais très bien pour y avoir loué pendant deux semaines en 2017 l’ors de la dernière étape de notre tour des côtes Bretonnes, commencé neuf ans plus tôt au départ du Mont Saint-Michel, pour le terminer cette année là à Saint-Nazaire (2340km à pied et de fabuleux souvenirs)

Mais revenons à ce 400km. Après un bon ravitaillement, nous repartons, direction Saint-Gildas-des-Bois ou est prévu un arrêt repas dans un petit restaurant, et comme nous sommes en avance sur l’horaire, rien ne sert de courir. C’est donc, pour une fois, bien groupés que nous effectuons les 25km de trajet entre ces 2 villages.

Il est 18h15 quand nous arrivons à Saint Gildas. Le restaurant ne pouvant servir nos repas avant 19h, c’est l’occasion de s’asseoir devant une bonne bière et de faire une bonne pose avant la nuit. Ambiance décontractée, rires et bonne humeur. Pâtes pour les uns pizza pour les autres.

Il est près de 20h lorsque nous repartons vers Nozay puis le Melleray-de-bretagne, lieu du dernier pointage avant le terminus à Laval (km326), ou nous arrivons groupés juste à la tombée de la nuit. Pointage vite fait cette fois et c’est reparti pour la nuit qui s »annonce douce.

Il nous reste 82 km pour rejoindre Laval, distance que nous effectuons à cinq, le reste du groupe finissant plus tranquillement. Il est dommage que dans notre mini groupe,il y en ai un qui plus est, n’ayant pas été devant de toute la journée, en profite pour nous mettre des accélérations assassines tout au long de cette fin de parcours, nous mettant dans le dur Philippe et moi dans les dernières côtes du parcours. Malgré tout, c’est à cinq que nous rejoindrons Laval (Il ne nous aura pas lâché) vers 1h30 dimanche matin au terme de ces 408km.

Ma préparation depuis le début de l’année:

Janvier: 756km dont une sortie de 100km

Février: 1097km dont 2 sorties de 160km

Mars: 1230km dont 2 sorties de 200km

Avril: 1210km dont une sortie de 200km et un BRM 300km

Mai: 1115km dont une sortie VTT de 150km et un BRM 400km

Juin: 1466km dont un BRM 600km + une sortie de 112 et 120km en montagne

Juillet: 1345km dont une sortie de 120 et 133km en montagne + un 200 et un BRM 400km

En bref = 8500km prévus au départ de Paris – Brest – Paris

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *