Villaines-la-Juhel

Il est à peine 16h quand Gilbert et moi arrivont à Villaines-la-Juhel.

Un goûter s’impose! Thé, bière, pain, viennoiserie, dans le bon ordre, et pour la bonne personne.

Il fait bon, voir un peu chaud. Le contraste est important par rapport à ce matin. Michel a adapté son équipement avant de partir, donc pas soucis à prévoir de ce côté.

Les cyclistes passent désormais presque un par un, et les écarts concédés sont énormes : c’est « à mon rythme » ou « sauf qui peut », au choix en fonction de l’état de forme et/ou psychologique.

Même seul et fatigué, Michel garde une moyenne horaire sur le vélo tout a fait acceptable (comprise environ entre 25 et 28km/h).

Si notre guerrier souhaites égaler le « 60 heures » d’il y a 4 ans, il faut qu’il rejoigne St Quentin avant 04h30 demain matin. La faisabilité d’une telle performance sera conditionné par l’heure à laquelle il arrivera bientôt ici, à Villaines-la-Juhel…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *